Mirame ! Episode 1 : Regarde-moi !

Synopsis :

Elyna avant lui, sa vie n’était que rêverie et monotonie… Guylem avant elle, sa vie se résumait à faire le caïd et enchaîner les conquêtes d’un soir…
synopsis entier :

Elyna et Guylem habitent dans la même rue, mais ne se sont jamais croisés ou du moins la belle brune n’y a jamais porté attention.
Elyna Davids aura 20 ans dans quelques mois, elle est en dernière année de bac littéraire au lfb (lycée français de Barcelone) et passe son examen dans moins de 9 mois, elle sait qu’elle n’a pas le droit d’échouer pour intégrer la fac. Élève studieuse et fille sans histoire, un peu rêveuse et romantique, elle rêve de devenir écrivain. En attendant, c’est sur sa plateforme d’écriture et dans un cahier qu’elle y écrit toutes ses pensées. Elle, simple, mais belle sans vulgarité aucunes avec un soupçon de timidité. La rentrée est dans une semaine et cette année elle sera interne. Elle partagera sa chambre avec sa meilleure amie qui est tout son opposé…
Guylem lukas a 22ans, plutôt beau garçon avec un corps à faire friser les petites culottes de certaines pimbêches, il a les yeux d’un bleu océan où l’on pourrait s’y noyer et une barbe de trois jours qui lui va à ravir. Il est lui aussi au lfb en dernière année de bac littéraire à la seule différence, c’est que c’est sa troisième terminale. Pourtant le bellâtre est loin d’être celui qu’il veux faire croire à tout le monde. Il a lui aussi décidé d’intégrer l’internat pour plus de facilitées mais pas seulement…
Mais alors pourquoi Guylem qui aurait pu intégrer la fac depuis deux ans, a tout mis en œuvre pour retripler ? Avant lui, sa vie n’était que rêverie et monotonie… Avant elle, sa vie se résumait à faire le caïd et enchaîner les conquêtes d’un soir…

Pdv Elyna

Vous voyez la brune complètement déjantée là-bas ? Eh bien c’est ma meilleure amie, Ally, depuis plus de deux ans, on a fait notre scolarité lycéenne ensemble et ne nous sommes plus lâchées … Ce soir c’est la fameuse soirée pour souhaiter la bienvenue aux internes de ce lycée, dont nous faisons partis depuis 5 jours maintenant. Mais pour tout vous dire, y aller ne m’inspire pas des masses…. Moi, mon occupation première c’est lire et surtout écrire. Je me connecte donc sur mon compte wattpad et je commence à écrire mon rantbook.
 » Cher rantbook, voilà cinq jours que nous avons repris le lycée, en dernière année plus précisément … »
Bipp bipp
-Ah ! Pas moyen d’écrire tranquille ! Pestouné-je devant mon ordi, oui, nous avons la wifi à l’internat, c’est le top !
Je regarde mon GSM et j’y vois un message de ma follasse.
 » Tu fou quoi ? Je t’attends, y a certains hombres qui sont à tomber … Dépêche !
Des hommes et puis quoi de plus encore…. Je ne perds pas de temps à lui répondre.
« Amuse-toi sans moi je suis fatiguée » menteuse ! Ma conscience ramène sa fraise… Je mens et alors ? Ce n’est pas bien grave.
Sa réponse ne se fait pas attendre…
 » Descend immédiatement, tu ne dors pas tu es sur wattpad, je le vois ! »
Merde ! Grillée…
 » OK c’est bon j’arrive … »
Et voilà, une fois encore elle a gagné la peste…. Grrrr mais je l’aime ma petite follasse d’amour.
 » Ta tenue est dans l’armoire »
Oh non, pincez-moi, elle n’a pas osé encore une fois ? Je regarde dans l’armoire et je m’aperçois très vite que ma meilleure amie m’a tout bonnement rejoué le coup d’il y a un mois en arrière… Laissez-moi vous raconter… !
Un mois auparavant …
-Elyna ! Dépêche-toi donc, nous allons finir par être en retard et je ne veux pas me retrouver à devoir faire la queue pendant des plombes !
-Oui, oui un instant veux-tu ! Moi je ne tiens pas à ce qu’on me prenne pour « une marie couche-toi-là » vu la tenue que tu m’as dégotée …
« Ah ce qu’elle peut m’énerver parfois » ! Non, mais franchement qui oserait se pavaner dans une robe où l’on voit à moitié nos fesses ? A part Ally, qui n’a peur de rien ou plutôt si, des bestioles à huit pattes… Là vous pouvez être certain qu’elle va s’enfuir à toutes jambes. Rien que de me remémorer cette scène, j’en ai le sourire qui s’affiche. Pour revenir à cette fameuse robe bleue et un tantinet moulante, je ne suis pas sûr, que faire ressortir ma peau opaline, m’aide à me sentir bien….
-Bon Ely ! Tu fous quoi ? Tu vas finir par la mettre cette foutue robe ! Ou bien je dois te la faire revêtir moi-même ?
-Tu es sûr que ce n’est pas un peu trop…
-Provoquant ? me coupe-t-elle, Non ! Quoi qu’il en soit tu finiras bien par la mettre, de gré ou de force ! A toi de voir !
-Ok, OK ! Tu as gagné, je capitule…
Faut dire qu’avec ce caractère de feu en puissance, je n’ai jamais le mot de la fin. Une fois prête, on part direction la soirée tant attendu pour Ally car moi ce n’est pas ma plus grande passion… On danse, enfin j’essaie tant bien que mal dans ce cellophane qui me fait ressembler à une bimbo doublée d’une fille facile, quand un type me renverse son verre de vodka sur ma robe sans avoir loupé mon décolleté qu’offre le bustier … Énervée, je ne pris même pas le temps de dire quoi que ce soit ni même jeter un coup d’œil rapide vers l’homme qui a gâché ma soirée ou plutôt, l’homme qui m’a donné l’occasion de pouvoir rentrer… Sauf que Ally en avait décidé autrement. Un passage par la case toilette des dames s’est imposé.
-Waouh Ely ! Tu as vu le mec qui t’as renversé son verre » au balcon » ?
-Non ! Et je ne tiens pas à le voir… !
-Dommage car il est vraiment canon, une créature pareille ça ne devrait pas exister …
-Si tu le dis ! On rentre ? J’ai mal aux pieds …
-Ah non, non,non! On reste là ! Tiens, bois un verre, ça va te déconstiper ! Ally me fait un clin d’oeil et me tend un verre de vodka passion-framboise.
L’alcool commença à prendre possession de mon corps, je ne contrôlais plus rien … La soirée ne faisait que commencer réellement…
– –
Et voilà comment je me suis retrouvée dans la peau d’une fille bien différente de celle que je suis vraiment ….

Pdv Guylem

Je me sers un café bien corsé, j’ai encore des vapeurs de la soirée d’hier et je pense que la journée va être des plus longues. Ma tête est sur le point d’exploser, pourtant j’ai l’habitude de boire, quoi que, hier soir j’ai un peu, même beaucoup forcé sur la vodka. Il va vraiment falloir que je me freine et que je me ressaisisse, surtout que dans un mois, c’est la rentrée… Et ma dernière occasion d’aller vers cette jolie brune qui a fait jaillir un tas d’émotions en moi que je ne saurais expliquer … Quand je repense à hier soir, elle était tellement …. Tellement sexy dans cette petite robe bustier qui lui allait à ravir, un bleu saphir qui faisait ressortir le teint hâlé de sa peau. Et comme un con, bourré que j’étais, je ne trouve rien d’autre que de lui renverser mon verre dans le décolleté qui laissait deviner la naissance de ses jumeaux… Rien que d’y penser même  » black Wolf » hurle à la beauté de cette señorita et opterait volontairement pour  » white Wolf». Mais que m’arrive-t-il ? depuis que mes yeux ont croisés son regard émeraude, je ne vivrais limite que pour cette princesse espagnole qui sans le vouloir, vu qu’elle ne me calcule même pas, a kidnappé mon cœur, au premier regard que j’ai posé sur elle lors d’une soirée, il y a maintenant un an…  » La musique bat son plein, la piste croule sous les fessiers des filles qui se déhanchent au rythme du reggaeton, je suis avec mon groupe de potes à notre table habituelle avec notre horde de donzelles prêtent à oublier leurs petites culottes pour nous … Surtout Shanyss qui me fait comprendre par des regards et des paroles salaces qu’elle est plus que chaude. Je suis même sûr que si je lui propose de faire connaissance avec « black wolf  » dans les toilettes, elle ne dirait pas non… Honnêtement ce n’est pas l’envie qui m’en manque ou du moins qui m’en manquais quand mon regard se bloque sur une créature sortie tout droit d’un film, une vraie beauté sans aucunes vulgarités … « Mais qui est-elle ? Je veux tout savoir de cette fille … »
Le bip de mon GSM me sort de mes souvenirs.
Je jette un bref regard sur l’écran et je décroche.
-Holà frérot !
-Bien remis de ta cuite d’hier mec ?
-Un peu dans le gaz, mais j’ai connu pire et toi ?
-Tranquille, dis, tu es dispo’ pour un ciné aujourd’hui ?
Je réfléchis un instant … Après tout, pourquoi-Pas…
-OK ! On se rejoint à la salle dans une heure… Ciao frère !
Une fois raccroché je file à la douche pour ne pas être en retard à la séance …
– –
On est dans la file d’attente pour prendre nos tickets et l’air se fait lourd limite étouffant…
-J’ai besoin de prendre l’air, je reviens, au pire prend mon billet. Dis-je à Hugo en me dirigeant droit vers la sortie.
Hugo, c’est mon meilleur pote depuis que nous somme gosses, lui et moi c’est à la vie à la mort puisqu’il est comme mon frère …ou plutôt non, c’est mon frère. On a fait les 400 coups ensembles, jamais l’un sans l’autre… Pourtant il y a trois ans de ça, une femme à faillit brûler notre lien fraternel, depuis on s’est promis qu’il n’y aurait plus aucune femme entre nous deux et nous sommes devenus les caïds sans coeur. Enfin, ça, c’était jusqu’à ce que je croise ce joli minois… Mais comment dire à Hugo que mon coeur a repris une forme d’activité sentimentale ? … En attendant, eh bien je me comporte comme le parfait connard que j’ai appris à être depuis près de trois ans … La vérité c’est que ce mec là, ce n’est pas moi… Ou plutôt ce n’est plus le Guylem macho que ma réputation m’a value … Je vais pour allumer une cigarette quand mes yeux accrochent son regard … Aussitôt, je pianote sur mon écran, clique sur wattpad et me dirige vers mon rantbook .
 » M’as-tu enfin remarqué hier soir ? »
Je quitte l’application et range mon GSM espérant qu’un jour cette princesse me remarque enfin…

Pdv Elyna

Nous ne sommes plus qu’à quelque centimètre l’un de l’autre quand sa bouche vient frôler la mienne sans que j’ai le temps de dire ouf. Nos langues entament une danse, aussi romantique et entraînante, que la musique caliente qui passe en fond ; « No pretendo Enamorarte – Tony Dize » (Je ne veux pas tomber en amour), sa main droite caresse mes cheveux pendant que la main gauche trace son chemin, sous des caresses, le long de ma colonne vertébrale, ce qui me fait frissonner et me cambrer instinctivement. Il continu de faire glisser sa main sensuellement, nos bouches ne veulent plus se séparer, nos corps se réclament mutuellement. Je sens son Membre venir se contracter contre mon abdomen. J’ai chaud, il est tellement … Un bruit retentissant me sort de mes rêves.
-Mademoiselle David’s ! Si mon cours ne vous intéresse pas, veuillez quitter la salle en passant par le bureau du principal Merci ! Il venait de taper un grand coup sur ma table ce qui m’a instantanément fait sursauter.
« Oh non ! Je ne me suis quand même pas endormie pendant le cours de Monsieur Lukas ? Par pitié, rassurez-moi … » Paniqué-je intérieurement. « Si et tu viens de faire un rêve érotique sauf que tu ne sauras pas qui était ce bel inconnu qui t’a rendu toute haletante dans ton rêve fantasmagorique… » me répond mon autre Moi, tout mon opposé, parfois j’ai l’impression d’avoir Ally dans ma tête, qui se joue de moi tant mon autre Moi lui ressemble. Ok je deviens folle ! Je me mets à fantasmer en plein cours de philo depuis que j’ai croisé son regard … Mr Lukas, c’est notre professeur de philo. Maria, une élève qui vient de redoubler et qui est à présent dans la même classe que moi, m’a un peu briffé sur les professeurs. Mr L est dur, stricte et s’il peut nous saquer sur une dissertation mal orthographiée ou qui ne tienne pas la route, il le fera ! Sauf que ma note dans cette matière compte double donc je ne dois surtout pas me payer une misérable note en dessous de 12 et une appréciation qui serait responsable de « ma perte » durant l’examen pour les point bonus. Pas que j’en ai réellement besoins car même sans je sais ou du moins, j’espère que j’aurais mon bac pour la suite de mon avenir… Mais pour mon dossier il est favorable qu’une mauvaise appréciation ne vienne pas faire tache …
-Veuillez m’excuser Mr Lukas, je vous assure que votre cours m’intéresse, mais…
-Alors ne le prenez pas pour un dortoir merci !
« Mais quel abruti, il ne te laisse même pas le temps de t’expliquer… »
Je fais taire Lily – oui je l’ai surnommé comme ma meilleure amie – avant qu’elle n’en rajoute une couche et acquiesce à la demande de Mr Lukas.
-Oui…

Mr Lukas n’a pas le temps de reprendre son cours, qu’une porte s’ouvre et ce qui se tient devant mes yeux m’en laisse le souffle coupé …

« Ou peut-être bien que si … » rétorque ma conscience
Je ne comprends pas ce qu’elle me baragouine tant mon regard est figé sur l’inconnu se trouvant juste devant moi.
-Pssittt
Je rêve de lui depuis …
« Non, non ma chère ! Tu fantasmes ! Ce n’est pas pareil ! »
Ah ! Mais vas-tu me laisser tranquille, oui ?
Je peste après ma conscience, mais cette dernière a l’air de s’en moquer royale !
-Psssiiiittttt !
Ah mais c’est quoi ça ?
Je viens de me recevoir une boulette de papier, je me retourne et je ne sais pas pourquoi, mais je ne suis même pas étonnée de qui en est l’auteur. Ma meilleure amie en personne !
-Quoi ! Chuchoté-je à Ally.
-Regarde c’est lui …
Je sens instantanément le rouge me monter aux joues. Je voudrais me cacher dans un trou de souris et ne plus en sortir… Je sens des frissons me parcourir, lorsque je m’aperçois, que mon Bel Inconnu qui prend possession de mes rêves chaque nuit depuis une semaine, me regarde…
La première fois que je l’ai croisé, c’était lors de la soirée de bienvenue des élèves du lycée, quand Ally m’a obligé à porter une robe moulante couleur rubis cette fois-ci … Quoi que croisé est un mot faible car je suis resté à peine une dizaine de minutes à tout casser, tant ma tête me faisait mal à cause d’une violente migraine qui était venue s’incruster à la suite d’un téléscopage* avec l’inconnu justement. Je n’ai pas osé lui parler mis à part pour m’excuser et j’ai pris la fuite …
Mr Lukas ne tarde pas à monter le ton ironiquement et me sort de mes pensées.

-Tiens, tiens ! Monsieur Lukas nous fait l’honneur de sa présence cette année …
-Yep ! …
Ok, déjà il se la joue. Ce mec, je le sens, va vite m’énerver, il ne faut pas que je m’approche de lui, il peut être néfaste pour moi !
« Pauvre petit chat… » se moque Lily.
-Allez prendre place Monsieur Lukas ! poursuit notre professeur de philosophie.
-Ok m’sieur !
« Pas à côté de moi, s’il vous plait, pas à … »
Trop tard…
Je sens que ce type est devenu ma rose noire épineuse à laquelle, il ne faut surtout pas que je touche pour éviter de me piquer…

PDV Elyna

Alors que j’étais en train de crier à ma conscience que je ne voulais pas, mais alors surtout pas me retrouver à côté de l’inconnu, dont je fantasme chaque nuit depuis qu’on s’est télescopé lors de la soirée du lycée, enfin surtout celle où je me suis mangée la honte de ma vie devrais-je plutôt dire, ce dernier me reluque sans gêne et avec insistance.
« Pitié un trou de souris vite » pensé-je sauf que visiblement Lily n’est pas de cet avis puisqu’elle danse la samba. Ok, je sens que je vais me brûler si ma conscience m’abandonne à son tour …
« Ah ce qu’il est sexy et mate-moi ce regard azur, de la même couleur que des lagons entre deux montagnes où je plongerais sans hésitations … »
Lily ! La ferme !
-Hey ! T’aurais un stylo Steup’ à me prêter ?
Sa voix m’électrise et me fige sur place.
« Putain ! Quelle voix sexe, aïe mama »
Ok sur la voix, j’admets que Lily n’a pas vraiment tort, mais il reste ma rose noire épineuse dont je ne dois pas m’approcher, le feu qui brûlerait mes ailes de petit ange modèle, le poison qui pourrait m’anéantir …
-Alors ?
-Alors quoi ?
-Le stylo !
-Ah… Oui … Le stylo… Euh …
Je fais mine de fouiller dans le fourre-tout Juste devant moi et lui tends un stylo au hasard …
-Merci ! Me sourit ma rose noire en feignant de me caresser le dessus de la main avec son pouce, ce qui me fait frissonner instinctivement.
Subitement le cours de monsieur Lukas me paraît long et je gribouille quelques phrases sur une feuille pour m’occuper l’esprit.
-Guylem !
-Hein ? « Mais qu’est-ce qu’il me dit? »
-Toi c’est Elyna c’est ça ?
Mais comment sait-il mon prénom ? Je fais une tête d’ahuri avant qu’il ne rétorque .
-C’est écrit sur ton stylo…
« Oh qu’elle conne pfff  »
-Euh, oui c’est bien ça …
Bon je crois que ma timidité ne m’aide pas et Lily non plus vu qu’elle se moque ouvertement de moi en me rejouant mes fantasmes inavoués …
-Aussi bellissima que ton prénom !
Ah son sourire à décrocher une mâchoire me fait perdre tout contrôle de mon corps. Je sens une décharge me parcourir dans le bas-ventre que je ne saurais décrire. Une chaleur intense se propage entre mes jambes. Oh non d’une sainte, mais qu’est-ce qu’il m’arrive ?
« Il t’excite haha, remarque il y a de quoi, c’est une Bombe ce mec, c’est le sex-symbol dont toutes les pucelles doivent s’amouracher … »
J’ignore ma conscience et ouf ! Sauvé par le gong de la sonnerie qui annonce la fin du cours et qui me libère des effets de phéromones qui émanent de ma rose noire aux épines empoisonnées …
Sans même perdre une seconde, je me faufile à travers la foule de ma classe et me dirige vers le self avec ma meilleure amie.
-Hey ! Alors le beau-gosse il t’a dis quoi ?
-Ally s’il te plait, tu vas pas t’y mettre toi aussi ?
-Comment ça moi aussi ?
« Ah ah ah  »
Lily jubile, mais je n’en tiens pas compte.
-Figure-toi que j’ai surnommé ma conscience Lily car j’ai l’impression de t’entendre chaque fois qu’elle me contredit …
-Ha ha trop fort ma chérie ! Merci beaucoup c’est méga top génialissime !
 » Mais elle a un grain en moins ma parole » pensé-je.

– Euh si tu le dis …
-Ouais ! Bon alors il t’a dis quoi ? Dis-moi tout, je veux tout savoir mademoiselle Dreamy !
-Il y a rien à dire il m’a juste demandé un stylo …
 » Oh non mon stylo, merde ! J’ai oublié de le reprendre …  »
-En tout cas il super canon ! En’ parlant de canon, j’en ai vu un autre qui ne me laisse pas indifférente. D’ailleurs je dois le retrouver à midi pour manger, tu viens avec moi ?
-Je..
-Tu verras il est super cool et trop canon !
Ma meilleure amie me prend dans ses bras sans que j’ai eu le temps de répondre. Elle a encore gagné !
« Saleté ! » Grogné-je intérieurement pendant que Lily saute partout et choisi déjà une tenue à se mettre…
« Calme Lily ! C’est juste un repas dans un snack !  » je réprimande ma conscience qui a décidé de ne pas m’écouter.
Pdv Guylem
Ce matin, je traînais un peu des pieds quand je me suis réveillé, mais je savais que j’allais la voir vu que j’ai décidé de suivre assidûment les neufs mois de cours restant avant les examens.
J’arrive devant la salle de cours avec dix minutes de retard. Ok ! Ça commence mal…
« J’avoue mec que d’arriver en retard alors que toi tu veux être assidue c’est plutôt tordant de rire ha ha  »
Je ne contredis pas black-wolf sur ce coup-là. Puis c’est peine perdue vu qu’il a décidé d’être cynique aujourd’hui.
Je frappe et je rentre, quand mon regard se fige sur la plus belle des créatures qui se trouve dans mon champ de vision. Puis la voix d’Enzo me sort des pensées qui me venaient avec ma jolie brune.
-Tiens, tiens ! Monsieur Lukas nous fait l’honneur de sa présence cette année …
Je m’empresse de lui répondre.
-Yep ! …
« Yep ? Oh, mais quel con c’était quoi ça ? Super tu commences bien mon gars !  » râlé-je après black-wolf qui se bidonne de rire en fantasmant sur le décolleté de ma belle.
-Allez prendre place monsieur Lukas ! Poursuit Enzo …
-Ok m’sieur !
Bon ok j’avoue que dire monsieur à Enzo me perturbe un peu, mais bon … Sans attendre je me dirige à la place libre à côté de ma douce rêveuse …
Je fais style de lui demander un stylo même si j’en ai déjà …
Je la scanne pendant tout le long du cours et je vois qu’elle se retrouve mal à l’aise chaque fois que je lui parle. Son prénom est aussi doux qu’elle.
Pendant qu’Enzo fait son cours, j’essaie de regarder ce que griffonne ma douce Elyna.
Une rose noire épineuse avec un tas de mots que je n’arrive pas à lire.
Elle est si belle avec sa chevelure en cascade qui lui tombe sur les épaules et les pointes au niveau de la naissance de sa poitrine que je rêve d’embrasser de tendre baiser, de caresser avec une plume aussi douce que sa beauté, son parfum m’enivre de plus en plus.
La sonnerie me sort de mes fantasmes. Je cherche ma belle, mais elle a de nouveau disparu de mon champ de vision. Je me dirige vers les casiers, je pose mes livres et me regarde vite fait dans le reflet de mon portable.
-Hey mec tu viens manger avec moi à midi ?
-Ça marche gros !
-Ok je te présenterais Ally comme ça !
-Ally ?
-Ouais on s’est connu il y a plusieurs mois déjà, je voulais t’en parler, mais tu avais l’air ailleurs, mais pour être honnête mon pote c’est sa copine qui m’attire …
-Ah ok ! Sacré don Juan va !
Ah Hugo mon frère que ferais-je sans lui ! En parlant de frère, il faudrait que je parle à Enzo …
*
– Lyna ! Dépêche un peu, je n’attends plus que toi !
– Oui, c’est bon ! Laisse-moi le temps de ranger mes livres !
– Ah toi et tes bouquins …
– Oui ? Moi et mes bouquins ? Va-s’y on t’écoute !
– Non, non ! C’est bon oublie mademoiselle l’intello ! S’esclaffe Ally à gorge déployée.
Ma chère copine n’aime pas lire ni écrire d’ailleurs. Non elle préfère la pratique avec ses « Beaux étalons » comme elle me dit souvent.
– Je ne suis pas une inte-llo ! J’ai manqué de me retrouver les fesses au sol car Ally vient de me tirer par le bras pour courir vers un garçon, plutôt pas mal, d’après ce que je peux voir à distance.
– Mais tu es folle ! J’étais à deux doigts que mes fesses disent bonjour au carrelage du couloir ! Raillé-je après ma meilleure amie qui me tient toujours par le bras.
– Mais non ! Puis, tu t’en serais remise ! Ne t’inquiète pas !
– Mouais… Ah tu as de la chance que je t’aime toi !
– Bah oui, je suis ta meilleure amie, tu ne peux pas me faire la tête ! C’est dans notre charte de l’amitié ha, ha.
Ah oui, la charte… Je n’y pensais même plus tiens ! Encore un coup fourré de ma chère meilleure amie lors d’une soirée un peu trop arrosée.
Flash-back
– Ely, ce soir on sort au Coco-Nuts, donc mets-toi sur ton 31 poulette !
– Hein ? Tu plaisantes là ? Dis-moi que tu plaisantes !
– Hum, non !
– Va-s’y toute seule !
– Ah non mademoiselle, tu viens et tu ne discutes pas ! Ally me tend un verre de Vodka-passion. Tiens, bois un verre, ça va te décoincer un peu !
– Heu… Je ne suis pas coincée … Enfin, je crois …
– Alors à la tienne chérie ! Ally lève son verre et trinque contre le mien.
Tout compte fait, c’est pas mauvais ce liquide. Bien que ça me brûle la gorge, cette boisson a un goût de « reviens-y »
– J’ai une idée !
Ally vient de me sauter dessus toute euphorique avec un stylo à la main et une feuille rose. Je la regarde et je m’attends encore au pire, surtout avec ma meilleure amie.
– On va faire notre charte de l’amitié ! Me dit-elle avec un sourire de trois kilomètre.
– Range ton sourire. Ça marche avec tes adonis, mais pas avec moi. Pouffé-je de rire.
Charte de l’amitié… Tu en as d’autre des idées saugrenues ?
– Rha bois et laisse-moi faire ! D’accord ! Riposte-t-elle en me resservant un verre.

J’en suis à mon quatrième verre de vodka-passion et je suis bien. Nous sommes au Coco-Nuts. Saleté ! Tu as encore gagné ! Je suis euphorique et je me laisse entraîner par la musique qui se joue dans la boite et qui me résonne dans les tympans.
« what string color
si c’est le bleu c’est pour tes yeux
si c’est le rose c’est pour que tu oses!
Kafrine, Kafrine quelle est la couleur de ton string ? what string color ?
si c’est le rouge c’est pour que tu bouges
si c’est le blanc c’est excitant !»
Je monte sur le podium et sans réfléchir, je montre la couleur de mon string qui prouve bien que j’ose.
La soirée suit son cours. Je suis dans la place et je ne me souviendrais sûrement de rien dès demain.
*
– Aie ma tête… J’ai l’impression d’avoir 1000 watts dans le bocal.
Je me lève avec difficultés quand j’aperçois sur ma table de nuit, la feuille rose d’Ally. Je lis :
« Charte de l’amitié »
1*Les meilleures amies n’ont pas le droit de se faire la tête ! HA, HA !
2* Les meilleures amies ne doivent pas faire passer les garçons en premiers !
3* Les meilleures amies n’ont pas le droit de se piquer les « étalons » quand une de nous pose une option dessus.
4* Les meilleures amies doivent ( et intérêt hein ) être sincères et ne pas se mentir… !
5* Les meilleures amies…
Je m’arrête de lire ici vu la liste qu’Ally a fait. Je n’en reviens pas que moi, j’ai signé cette charte. « Saloperie, tu as encore gagné »
fin du Flash-Back
– Hey Ally, on est là ! Crie une voix lointaine.
La vision qui me fait face, me sort de mes souvenirs un peu trop arrosés…
Une fois que nous sommes arrivées à la hauteur de l’homme qui venait d’appeler ma meilleure amie, je sens mon corps me quitter à vive allure et mon cœur tambouriner. Je n’ose parler et encore moins relever la tête.
– Elyna ?
Je scanne l’individu qui vient de prononcer mon prénom et qui se trouve devant moi. Cette voix m’électrise, je l’ai déjà entendu. Je n’ai pas fini de relever les yeux que je me retrouve noyée dans la profondeur du lagon d’azur turquoise de ses pupilles qui hypnotisent sur place.
« Sourie bécasse au lieu de rester figée » Je voudrais bien écouter Lily pour une fois, seulement en plus de mes joues qui se mettent à surchauffer, je ne peux pas décrocher mon regard du sien.
Clac !
– Eh oh ! Lyna !
– Hein ? Quoi ? Le claquement de doigts que vient de faire Ally me fait reprendre mes esprits.
– Vous m’excusez un instant ! Je lance un grand sourire en guise de politesse et j’attrape Ally par le bras pour nous isoler le temps de lui souffler deux mots.
– C’est lui ! Retiens-moi, ally ! Je sens que mes jambes vont me lâcher si ça continue.
Bien sûr elle me dévisage avec un sourire sadique qui se dessine sur ses lèvres rouges pourpres tintées par son gloss.
– Lui ? Lui ? Dit-elle d’un ton enthousiasmé. Tu veux dire que c’est lui le bel étalon sur qui tu fantasmes depuis plusieurs semaines ?
– Rha ! Tais-toi il va t’entendre. Je te demande de m’aider, pas de m’enfoncer …
– Hum Amen ! Désolé, mais sur ce coup je ne peux rien faire pour toi car c’est avec eux qu’on va manger chérie. Donc hop sourie et … Fonce ! Ha,ha !
Quoi ! Ah non dites-moi que ce n’est pas vrai, que c’est une blague…
– Tu n’es pas sérieuse là ?
Ah saloperie ! Elle est partie …
Je fais volte-face.
– ALLY ! Tu n’es pas sér…
– Hum, cela devient une habitude de se rentrer dedans on dirait …
Et me voilà de nouveaux perdue dans le fond de ses yeux saphir…
Pdv Guylem
« Il faut qu’on parle »
Je rigole d’un blague puérile d’Hugo quand je sens mon vibreur dans ma poche.
« Ok ! Viens dans mon bureau »
Je ne prends pas la peine de lui répondre vu que je suis à deux pas à peine de son bureau.
Toc ! Toc !
– Ent… !
Je n’attends pas qu’il valide que je rentre, question d’habitude.
– Ok, je vois que les bonnes manières sont restées à la porte de ta chambre ce matin en te levant !
– Ouais ! Bon écoute-moi ! Cette année, j’ai décidé de suivre tes cours avec assiduité. Ne me demande pas pourquoi car je ne te répondrais pas ! Je voulais juste te prévenir car tu es certes mon prof, mais avant toute chose tu es mon frère ! Je ne changerais pas pour autant mon comportement !
– Euh ! Ok ! Soit ! Merci pour cette information, mais en quoi je peux t’ être utile car si tu as voulu me parler c’est bien que tu as un service à me demander non ?
– Hum, tu ne perds pas le nord toi ! Évite d’écouter les bruits de couloirs à mon sujet. Tu sais très bien que cette rumeur est fausse…
– Ecoute Guylem, que tu viennes me dire que tu as décidé de reprendre tes cours, c’est une chose, mais en ce qui concerne ces rumeurs, s’en est une autre ! Maintenant si tu as fini, j’ai du boulot …
Son regard noir qui me fusille sur place en dit long et je comprends qu’il me croit toujours coupable … Je sens que cette histoire va me poursuivre. Je sors en claquant la porte derrière mon passage et je file rejoindre Hugo.
Je suis dans une colère sombre quand subitement black-wolf se met à rugir. Je regarde autour de moi le pourquoi de ce rugissement. Mon coeur se met à vouloir sortir de ma cage thoracique. Elle est si douce et si belle.
– Elyna ?
Elle plonge son regard émeraude dans le mien et l’espace d’un instant, le temps se fige.
Cette fille va me tuer, me rendre chiffe-molle mais je m’en tape. Je suis raide dingue de cette déesse espagnole. Je la veux non pas pour une nuit comme avec toutes ces filles qui ne se respectent pas juste pour prendre un pied d’enfer, mais pour la vie, je veux faire d’elle ma femme et la mère de nos enfants. Je veux la tatouer et la graver en moi, qu’elle me brûle le corps et le cœur … Je suis sûrement maso néanmoins, j’ai su dès l’instant où je l’ai vu, que c’était elle et pas une autre…
Un claquement de doigt nous sort de ce moment figé. Elle attrape le bras de sa meilleure amie et nous esquisse un sourire.
J’essaie de tendre l’oreille, pour entendre ce qui se dit, mais Hugo me parle au même instant.
– C’est d’elle dont je te parlais frère !
– Hum, hum
En vérité, je ne saisis pas tout de ce qu’il vient de raconter.
Je remarque qu’Elyna agite les bras pour faire de grands gestes et que sa copine part au même instant, je profite qu’elle ait le dos tourné pour aller la voir.
– ALLY ! Tu n’es pas ser …
Elle se retourne pour parler, enfin crier après Ally, si j’ai bien retenu, et me rentre littéralement dedans puis atterrie dans mes bras.
– Hum ! Cela devient une habitude de se rentrer dedans on dirait …
Le temps se fige de nouveau et nos regards s’accrochent, maintenant c’est officiel, je suis amoureux ! L’odeur de son parfum, m’agite les narines . Je tiens dans mes bras ce petit corps frêle qui respire la douceur. Je ne veux pas la lâcher. Pour autant, black-wolf, commence à se réveiller de plus belle.
« Cou-couche panier toi ! Ce n’est pas le moment de t’exciter. »
L’effet que ce bout de femme me procure juste en la tenant dans mes bras, est terrible. Pourtant j’en ai eu des femmes dans mon lit, mais aucune ne m’a fait ressentir toutes ces émotions.
– Pardon … s’excuse-t-elle d’un sourire gêné.
– Ne t’excuse pas bella, tout le plaisir était pour moi.
Bon d’accord, j’affiche un sourire de niais.
Je saisis mon téléphone et m’empresse d’aller sur mon compte wattpad.
 » Tu es si belle quand tu te mets à rougir devant moi … »
**
J’ai remarqué que mon pote faisait des sourires à ma belle. Pendant le repas il n’a cessé de la dévisager, pire, de la déshabiller du regard… Ça ne me plaît pas du tout !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s